Image d'un alligator dans l'eau

Visiter le parc national des EVERGLADES en FLORIDE

Élu réserve de biosphère en 1976, patrimoine mondial de l'UNESCO en 1979, zone humide d'importance internationale en 1987… Le parc national des Everglades représente l’un des lieux les plus protégés au monde. La préservation de son écosystème à la fois fragile et exceptionnel est devenu l'un des principaux objectifs politiques du sud de la Floride.

Après la visite des villes de Miami et Miami Beach, puis de l’archipel des Keys, passer par les Everglades lors de notre road trip en Floride nous semblait une évidence. Comment pouvions-nous passer à côté de ce grand espace sauvage, réputé dans toute la planète pour accueillir un ensemble d’espèces animales et végétales hors du commun ?

Nous avions décidé d’y consacrer deux jours, un premier pour explorer la partie sud du parc et un second pour explorer la partie nord du parc.

Vous trouverez ici tout ce qu’il faut savoir pour préparer sa venue au parc national des Everglades et profiter un maximum de sa visite sur place. N’hésitez pas à me poser vos questions dans la rubrique commentaires en fin d’article. Je vous répondrai avec grand plaisir !

Qu’est-ce que les Everglades ?

Entrée du parc (Ernest Coe Visitor Center)

Grande zone humide tropicale du sud de la Floride, les Everglades forment une écorégion terrestre du WWF, protégée par le mondialement connu parc national des Everglades, inauguré en 1947. Ce gigantesque parc de 611 000 ha est le refuge privilégié de nombreuses espèces animales comme l’alligator d’Amérique, grand maitre des lieux, et d’espèces végétales remarquables. Les Everglades recensent plus d’un million de visiteurs chaque année. C’est dire son grand succès auprès des voyageurs !

Le parc accueille diverses espèces menacées et protégées comme la panthère de Floride, le crocodile américain (différent de l’alligator !), le lamantin des Caraïbes et une multitudes de reptiles. Autrement, on ne compte pas moins de 350 espèces d’oiseaux, 300 espèces de poissons, 50 espèces de reptiles et 40 espèces de mammifères vivants dans le parc. Côté flore, le parc contient le plus grand écosystème de mangrove du continent, ainsi que des hammocks, boisements naturels denses formés d’arbres comme les cyprès, les sequoias, les pins et les grands chênes, qui se développent dans un environnement marécageux. L’occasion pour chaque visiteur de découvrir un monde sauvage et naturel, surprenant et exceptionnel.

Mais à l’inverse de la plupart des autres parcs nationaux des États-Unis, le parc national des Everglades a été créé pour protéger un écosystème extrêmement fragile. La dégradation de ce dernier a débuté en 1905 avec la construction massive de villes pour palier à l’augmentation démographique de la Floride. Cette intervention humaine eut un effet très néfaste sur la faune et la flore des Everglades et a entraîné un total déséquilibre. Dans les années 1940, Marjory Stoneman Douglas, journaliste, mena une grande étude qui aboutit sur un livre, « The Everglades : River of Grass ». Cet écrit se vendit à 500 000 exemplaires et réveilla la conscience des Floridiens. Le parc national des Everglades fut inauguré en 1947 par le président Truman et la décision de freiner le développement du sud de la Floride fut prise en 1972. Aujourd’hui, c’est le réchauffement climatique qui menace le parc avec la montée du niveau de l’eau. D’ici 500 ans, les habitats d’eau douce des Everglades auront été envahis par l’eau salée, ce qui ne laissera intacte que la partie nord du parc. Une réalité qui nous a beaucoup touchés lors de notre visite, ce parc faisant partie des plus belles découvertes que nous ayons faites en voyage.

Préparer sa visite

Découvrir le parc national des Everglades demande un peu d'organisation si vous souhaitez profiter de ce bel endroit. Voici quelques recommandations pour vous aider dans vos recherches…

Quand se rendre au parc national des Everglades ?

Deux saisons sont à distinguer toute l’année dans les Everglades : la saison sèche, qui s’étend de novembre à avril environ, avec des températures plutôt douces entre 18 et 25 °C ; et la saison humide, de mai à octobre environ, avec des températures autour de 30 °C. Pluies et orages sont au rendez-vous lors de cette dernière, attirant fortement les moustiques et pouvant rendre la visite du parc assez désagréable.

La saison sèche est sans conteste la meilleure pour rencontrer les alligators et la mangrove, mais elle n’est pas sans inconvénients : surfréquentation, prix élevés, réservations obligatoires…

Lors de notre visite en février 2020, nous avons apprécié le soleil et sa douce chaleur, malgré la présence de beaucoup de touristes. Si c’était à refaire, nous rechoisirions la saison sèche sans hésiter, qui permet d'observer plus facilement la vie animale grâce à un niveau d’eau relativement bas. Et afin d’éviter de croiser trop de visiteurs, nous nous sommes éloignés des zones les plus connues du parc, en prenant soin d’y aller à des moments stratégiques (tôt le matin, tard le soir, en pleine semaine…).

Comment se rendre au parc national des Everglades ?

L’accès au parc ne peut se faire qu’en voiture, sauf si vous réservez une excursion complète au départ de Miami (dont on n’a pas entendu que du bien…). Pour une liberté de déplacement complète, la voiture est un véritable atout. Elle vous permettra d’accéder à toutes les zones du parc, ainsi qu’à toutes les activités de ce dernier. Il n’y a pas de transports en commun à l’intérieur même du parc, vous pourrez seulement vous rapprocher des villes aux alentours.

Alors si comme nous, vous louez une voiture à Miami, vous devrez emprunter la « Florida Turnpike » et vous dirigez ensuite vers l’un des 4 Visitor Center. Il faut compter environ une heure de route pour aller jusqu’à Shark Valley et Ernest Coe, puis ajouter 45 minutes si vous désirez aller jusqu’à Flamingo et Gulf Coast.

Où dormir et où manger au parc national des Everglades ?

Il est tout à fait possible de séjourner à Miami lors de sa visite du parc, mais si vous souhaitez éviter un trop plein de route en une seule journée, le mieux est de réserver un hébergement à proximité du parc. Pour les plus téméraires, il est également possible de dormir à l’intérieur même du parc dans l’un des deux campings disponibles.

Avant notre arrivée en Floride, nous avions réservé une petite cabane sur Airbnb toute proche du parc, dont la réservation a malheureusement été annulée la veille même de notre visite. Heureusement, nous avons pu nous rabattre sur un motel à Homestead, pas bien terrible, mais suffisant pour une nuit.

Pour se restaurer, la meilleure solution est de prévoir son pique-nique et de déjeuner au sein du parc, où de nombreux espaces sont aménagés pour accueillir les visiteurs. Il n’y pas de restaurants sur place et les Visitor Center ne vendent que très peu de produits alimentaires.

Que voir et que faire au parc national des Everglades ?

Le parc national des Everglades se découpent en deux grandes zones : une partie nord et une partie sud. Côté nord, nous retrouvons deux Visitor Center, celui de Shark Valley et de Gulf Coast. Côté sud, nous retrouvons celui d’Ernest Coe et de Flamingo. Afin d’en découvrir un maximum, nous avons passé deux jours dans le parc : un premier pour découvrir la partie sud et un second pour découvrir la partie nord. Nous n’avons pas du tout regretté notre choix car nous avons autant adoré les deux côtés, plutôt similaires mais différents sur la manière d’être exploré. Dans le sud, nous avons principalement randonné à la découverte de la faune et la flore sauvage, alors que dans le nord, nous avons profité de sympathiques activités pour apprendre et comprendre cet écosystème unique au monde que représentent les Everglades.

Carte du parc par NPS (National Park Service)
  • Anhinga Trail (côté sud)

Une marche très chouette du côté d’Ernest Coe, qui ne prend pas plus d’une heure, mais qui permet d’observer la faune et la flore des Everglades, notamment avec la présence d’alligators, les touts premiers que nous ayons vus dans le parc. Nous étions assez impressionnés tant ils étaient proches de nous et totalement indifférents à notre présence. Il convient de ne surtout pas les nourrir et de ne pas s’en approcher à moins de 5 m sous peine d’amende et surtout de danger.

Nous avons également pu observer plusieurs espèces d’oiseaux et contempler la sublime mangrove du parc.

Sur Anhinga Trail…
  • Pa-hay-okee Trail (côté sud)

Petite boucle très courte qui permet d'accéder à une tour d'observation et d’admirer un superbe panorama sur le parc. À faire par temps dégagé pour avoir la meilleure vue possible. On a apprécié mais sans plus.

  • Mahogany Hammock Trail (côté sud)

Nouvelle petite boucle pour observer la végétation du parc. Au cours de la balade, vous pourrez observer l’arbre Mahogany (acajou), le plus grand du pays. Une de nos balades préférées, et en plus, nous étions seuls !

  • West Lake Trail (côté sud)

Une marche très courte qui vous emmène au bord du West Lake pour observer la faune sauvage. Nous n’avons pas croisé un seul animal malheureusement et la partie du sentier juste au-dessus de l’eau était complètement saccagée à cause de l’ouragan Irma de 2017. Le sentier aurait été entièrement remis à neuf depuis, mais c’était assez impressionnant d’observer les dégâts causés par l’ouragan. On s’est amusé à prendre quelques photos de style apocalyptique, voyez plutôt :

  • Snake Bight Trail (côté sud)

Une nouvelle marche d’une heure et demi environ, qui parcourt une forêt tropicale pour atteindre la baie de Snake Bight et observer de nombreux oiseaux. Le temps nous a paru long, surtout qu’arrivés au bord de la baie, nous n’avons malheureusement rien vu sauf de la boue et très peu d’eau. Une balade de santé on va dire, mais à éviter si vous n’avez pas beaucoup de temps pour visiter le parc.

  • Eco Pond Trail (côté sud)

Une autre petite boucle autour de l’étang Eco Pond, à quelques mètres seulement du Flamingo Visitor center. Agréable mais sans plus.

  • Balade en kayak ou canoë dans la mangrove (côté sud)

Activité non testée car nous ne sommes pas fan, mais il y a de bon avis. Il suffit de se rendre à la Flamingo Marina, juste à côté du Visitor Center. Comptez environ 20 $ pour deux heures de location. Vous aurez peut-être l’occasion de croiser des dauphins ou des lamantins lors de votre escapade.

  • Tour en airboat (côté nord)

Il s’agit de l’activité phare du parc, un airboat étant un bateau propulsé par une sorte de gros ventilateur qui glisse sur la surface de l’eau et des herbes. Et si ces tours sont si populaires, c’est parce qu’ils offrent une bonne partie de plaisir et de sensation dans un environnement grandiose.

Mais rassurez-vous, l’airboat n’est pas autorisé dans l’enceinte du parc afin de protéger et de respecter l’environnement. Il ne s’effectue donc qu’aux alentours du parc, et essentiellement le long de la US Hwy 41. Nous avons choisi le tour en airboat de Gator Park d’environ 30 minutes pour 30 $ par personne (28 $ en ligne).

Ce fut un moment vraiment fun. Notre guide était à la fois drôle et sérieux, alternant blagues et explications claires sur les Everglades. Nous avons croisé des alligators, des tortues et des oiseaux avant d’arriver à l’instant fort, lorsque l’airboat prend de la vitesse et glisse sur l’eau, arrosant tout le monde à bord. C’était notre première en airboat et nous en gardons un super souvenir.

En revanche, nous vous déconseillons le « Gator Show », un spectacle auquel vous pouvez participer après votre tour en airboat. Des alligators sont exposés et utilisés pour amuser le public avec, à la fin, la possibilité de porter un jeune spécimen dans vos bras et de vous prendre en photo. Nous n’avons pas assisté à cette activité que nous ne cautionnons pas vraiment, même si nous ne doutons pas une seule seconde de l’amour que porte les éleveurs à leurs reptiles.

Tour en airboat à Gator Park
  • Balade en vélo jusqu’à Shark Valley Observation Tower (côté nord)

Peut-être l’activité que nous retiendrons le plus, celle de notre balade en vélo à Shark Valley. Il s’agit d’une grande piste de 24 km, avec à la mi-parcours, une tour d’observation offrant une magnifique vue sur les Everglades.

Nous avons loué deux vélos au Visitor Center pour 44 $ (22 $ le vélo pour la journée), sachant qu’il faut compter environ 3 heures pour accomplir la boucle entière. Un petit temps d’adaptation est nécessaire pour s’approprier les vélos qui n’ont pas de freins. Il faut rétropédaler pour pouvoir s’arrêter (et j’ai mis du temps à comprendre !).

Sur votre chemin, vous ne croiserez pas de requins, mais de multiples alligators parfois très proches et d’autres espèces tels des oiseaux, des tortues et des serpents. Comme dans le reste du parc, il convient de ne pas s’approcher à moins de 5 m des animaux sauvages, même s’ils ne sont pas bien dangereux pour la plupart. J’ai d’ailleurs eu quelques instants de panique en devant continuer ma route alors que certains alligators se trouvaient littéralement sur la piste. Ce qui est très agréable avec le vélo, c’est que vous pouvez rouler et vous arrêter quand vous le désirez, selon votre rythme et vos envies.

Car outre le vélo, la boucle de la Shark Valley peut se faire en tram (environ deux heures) si vous n’êtes pas très motivés, ou à pied, à condition d’être en bonne forme physique. Il peut faire une chaleur écrasante à Shark Valley et ce fut le cas quand nous y étions. Nous avons bien souffert de notre retour jusqu’au Visitor Center en plein soleil et sans courant d’air.

Si je devais conseiller une activité parmi toutes celles que nous avons testées, ce serait celle-ci. Elle est la meilleure pour découvrir l’ensemble des Everglades en seulement une après-midi.

  • Loop Road Big Cypress National Preserve (côté nord)

Une route panoramique de la Big Cypress National Preserve, réserve qui borde le parc national des Everglades, et qui offre de jolis points de vue sur la nature environnante. Elle permet également d'observer des alligators en liberté depuis son véhicule mais nous n’en avons pas vu cependant.

  • Tour en bateau dans les Ten Thousand Island (côté nord)

Si vous en avez le temps et l’argent, un tour en bateau à la découverte des Ten Thousand Island, une des plus belles parties des Everglades, est une expérience à ne pas manquer. Au départ d’Everglades City, vous embarquerez direction un immense labyrinthe de petites îles vierges, essentiellement composées de mangroves et accueillant la faune typique des Everglades. Malheureusement pour nous, il nous aurait fallu une troisième journée dans le parc pour pouvoir profiter de cette chouette activité, je ne peux donc pas vous en dire plus. Mais les avis sur internet sont assez unanimes ! Comptez environ 40 $ pour un tour d’une heure et demie.

Mes impressions

Même si le parc national des Everglades n’est pas le premier parc national américain que j’ai pu faire dans ma vie, il m’a laissé une trace particulière, un souvenir assez curieux, qui se justifie par sa drôle d’atmosphère et sa nature singulière. Je n’ai pas été impressionnée par les paysages mais plutôt par la vie animale et végétale, l’une des plus riches que j’ai pu observer durant un voyage. Je me suis sentie chanceuse et privilégiée d’arpenter les terres de cet écosystème unique au monde.

Si je devais citer un moment fort de ces deux jours dans les Everglades, ce serait ma rencontre avec les alligators, ces animaux qui font peur mais pas trop en même temps. Les reptiles ont toujours représenté une sorte de menace pour moi, je les vois comme des animaux dangereux à ne surtout pas déranger. Je ne les déteste pas, mais ils font partie de ces espèces que je ne souhaiterais pas croiser en pleine nature. Alors oui, j’avais une petite appréhension avant de venir… Mais au final, j’ai adoré observer les alligators à quelques mètres seulement. Ils m’ont tout simplement fascinée, à nager très élégamment à la surface de l’eau, à garder la gueule ouverte et les yeux fermés au soleil, à se mêler aux tortues et aux oiseaux en pleine mangrove, à supporter les humains crétins prêts à tout pour un ridicule selfie. Je les ai trouvés attachants et apaisés, dans une nature qui leur appartient. Rien n’est plus beau que d’observer discrètement les animaux dans leur environnement et non pas derrière des barreaux ou lors d’un spectacle foireux.

Aujourd’hui menacées par le dérèglement climatique de la planète, les Everglades sont un réel trésor à protéger, même avec de petites actions comme celles de ne pas polluer, de respecter la vie animale ou de pratiquer la randonnée et le vélo. J’ai été très sensible à toute cette question environnementale autour du parc, lequel continue de se battre pour protéger au mieux son écosystème d’une grande richesse.

Alors à tous ceux qui viendront rendre visite aux alligators et à la mangrove, ouvrez grand vos yeux et profitez à fond de cette nature extraordinaire dans le respect et la civilité !

L'alligator, animal coup de ❤️ du parc

Conseils pratiques

💰 Prix : le prix d’entrée par véhicule est de 30 $. Si vous venez à pied ou en vélo, le prix est de 15 $ par personne et gratuit pour les moins de 16 ans. C’est assez cher mais bonne nouvelle, votre entrée dans le parc est valable durant 7 jours consécutifs. Si vous détenez le pass America the Beautiful, vous n’aurez pas à payer les frais d’entrée du parc.

⏱️ Horaires et durée : le parc est ouvert tous les jours de l’année 24h/24, mais les Visitor Center sont généralement ouverts de 9 h à 17 h. Deux jours sont nécessaires selon moi pour visiter les incontournables du parc.

🚗 Accès : en voiture principalement. Il n’y pas de transports en commun au sein du parc, vous pouvez seulement vous rapprocher des villes aux alentours. Il est possible de se rendre jusqu’au parc sans voiture si vous réservez une excursion (au départ de Miami ou de d’autres grandes villes de Floride).

🏠 Logement : nous avons logé dans un motel à Homestead, pour 152 $ la nuit pour deux personnes. C’est un hébergement réservé à la dernière minute d’où son prix élevé.

🍔 Restauration : il n’y pas de restaurant au sein du parc, seulement quelques produits basiques dans les Visitor Center. Pensez à ramener votre pique-nique !

Authentique et sauvage…

Le parc national des Everglades est définitivement un incontournable de la Floride. Ne passez pas à côté de ce lieu unique au monde et prenez le temps d’en découvrir les secrets, à travers de multiples activités variées. Ces deux jours au sein du parc resteront gravés dans ma mémoire, tout comme ma rencontre avec les alligators et les autres animaux sauvages du coin.


Pour en savoir plus sur mon road trip entier de 10 jours en Floride, n’hésitez pas à faire un tour sur mon article
ROAD TRIP de 10 jours en FLORIDE : mon guide complet.

À très bientôt 😊

Article publié le 4 juillet 2022

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi