Voyage en COLOMBIE, mon guide complet : itinéraire, budget, sécurité…

Voyage en COLOMBIE, mon guide complet : itinéraire, budget, sécurité…

¡Bienvenido a Colombia! Ce pays qui défie toutes les lois du voyage tant il vous sort de votre zone de confort.

Destination pas toujours bien reçue contrairement à ses voisins d’Amérique du Sud, la Colombie est pourtant un pays qui fait l’unanimité auprès des voyageurs. Elle est unique, surprenante et surtout, magnifique.

Cinquième pays de notre tour du monde, nous avions prévu de démarrer notre périple en Amérique du Sud par la Colombie. Ce pays intrigant et peu conventionnel nous a littéralement bouleversés. Son histoire violente et fascinante, sa culture riche et précieuse, ses habitants extrêmement accueillants et touchants… Comment ne pas tomber sous le charme de ce bout de terre complètement à l’opposé de ce que nous connaissons ?

Tout ce que vous devez savoir concernant notre voyage en Colombie et son organisation se trouve ici. N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire en fin d’article. Je vous répondrai avec grand plaisir.

Bonne lecture !

Quand partir en Colombie ?

Une rue colorée dans une ville
Santa Marta

La Colombie est un pays majoritairement tropical qui ne connaît que deux grandes saisons à l’année : la saison sèche, de décembre à avril, et la saison humide, de mai à novembre.

Du fait de sa proximité avec l’équateur, les températures en Colombie ne varient que très peu. Elles descendent rarement en dessous de 20 °C, excepté en altitude. Il y a cependant une variété de zones géographiques qui font que la Colombie possède tout de même plusieurs climats.

On distingue un climat tropical du côté des Caraïbes et des plaines, avec des températures assez chaudes. C’est le climat le plus présent sur tout le territoire ; un climat équatorial du côté du Pacifique et de l’Amazonie, avec des pluies assez fortes et des températures chaudes ; un climat tempéré du côté des montagnes, avec moins de pluie et des températures fraîches ; et un climat aride, comme dans les déserts de la Guajira ou de la Tatacoa, avec peu de pluie (même en saison humide) et des températures très chaudes.

Il n’y a pas vraiment de suspense quant à la meilleure période pour voyager en Colombie. La saison sèche est clairement l’option à privilégier. Vous éviterez les fortes pluies qui pourraient chambouler votre voyage. À titre d’exemple, nous avons fait un trek de 4 jours dans la jungle au mois de janvier et nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie ! Ce qui fait totalement la différence sur ce genre d’activité. De plus, il n’y a que très peu de variations de prix entre la saison sèche et la saison humide. Vous ne serez pas gagnant financièrement si vous partez hors saison.

La Colombie est un pays qui a énormément à offrir, peu importe votre période de voyage. Vous reviendrez avec de merveilleux souvenirs en tête !

Quelles sont les formalités ?

Pour les ressortissants français, nul besoin de visa pour voyager en Colombie, dans la limite de 90 jours sur place. Seul le passeport est obligatoire, avec une validité de plus de 6 mois à la date de départ.

Autrement, il est impératif de pouvoir présenter un billet d’avion retour vers la France (ou vers une prochaine destination). Le formulaire de voyage Check-MIG (gratuit) est à remplir également par tous les visiteurs qui entrent en Colombie (vous pouvez le faire en ligne avant votre voyage ou le faire sur papier le jour de votre départ à l’aéroport).

Côté assurance, j’ai une carte Visa Premier (semblable à la Mastercard Gold) qui comprend une bonne couverture (jusqu’à 155 000 € pour les frais médicaux à l’étranger). La Visa Classique comme la Mastercard Classique ne possèdent pas d’aussi bonnes garanties (jusqu’à 12 000 € pour les frais médicaux). Vous pouvez éventuellement souscrire à une assurance indépendante si vous ne possédez pas de Visa Premier ou de Mastercard Gold. À noter que les assurances Visa et Mastercard ne prennent pas en charge les vols de bagages ou d’effets personnels, contrairement aux assurances indépendantes.

Notre voyage en Colombie ayant eu lieu durant notre tour du monde, nous étions couverts par l’assurance Chapka (Cap Aventure) en cas de pépin. Mais nous n’avons pas eu à les appeler, ouf !

En bref...

  • Passeport obligatoire (validité de plus de 6 mois à la date de départ).
  • Billet d'avion de sortie de territoire et Check-MIG à remplir en ligne ou à l'aéroport.
  • Assurance voyage (facultatif) : Chapka Assurance, AVI International, ACS AMI…

Quel itinéraire choisir ?

Voici les différentes étapes de notre voyage en Colombie. Le choix d’un itinéraire est personnel. Celui que nous avons choisi est adapté à nos goûts et nos envies.

Nous sommes restés 37 jours en Colombie. Voyageant à un rythme lent, il est tout à fait possible de condenser cet itinéraire sur moins de temps (20-25 jours).

Nous découpons ce voyage en 5 grandes étapes :

🎨 Bogotá, Villa de Leyva et San Gil : la capitale et ses alentours, entre histoire et créativité à haute altitude !

⛰️ Le trek de la Ciudad Perdida (Cité Perdue) : une randonnée légendaire à la découverte d’une ancienne cité précolombienne, fondée par les Tayronas.

🌴 La côte Caraïbes : du Parque nacional natural Tayrona à l’authentique Carthagène, une région qui invite à la fête.

🌇 Medellín : la légendaire cité au passé sombre, aujourd’hui pleine de vie et d’espoir.

☕ La région du café : une région haute en couleur, entre jolis petits villages coloniaux et paysages grandioses.

Bien que nous ayons voyagé pendant plus d’un mois dans ce premier pays d'Amérique du Sud pour nous, nous n'en avons exploré qu’une petite partie. La Colombie est grande, elle fait plus de deux fois la taille de la France. Il vous faudra faire des choix dans votre itinéraire car les distances sont longues et à moins d’avoir beaucoup de temps sur place, il est quasi impossible de découvrir toute la Colombie en une seule fois.

En bref...

  • À ne pas manquer selon moi : le trek de la Ciudad Perdida pour les aventuriers, Medellín pour en apprendre un peu plus sur l'histoire du pays et la région du café pour s'émerveiller devant de beaux paysages.
  • Durée conseillée pour un voyage : 3 semaines c'est l'idéal pour une première fois dans le pays.
Une plage avec une cabane en bois sur un rocher
Parc Tayrona

Quel budget prévoir ?

Une fois l’itinéraire choisi, il est plus facile d’établir un budget précis pour l’ensemble du voyage.

Voici un récapitulatif des dépenses effectuées lors de notre voyage en Colombie. Ce budget reste approximatif car il peut varier selon plusieurs critères : nombre de voyageurs, type de voyageurs, période de voyage, type de logement souhaité…

Comptez environ 1 500 € à 1 600 € de dépenses par personne pour 37 jours. *budget établi pour un voyage en janvier/février 2023

En détail :

✈️ 250 € de billet d’avion aller (New York – Bogotá). Pour un billet d'avion aller ET retour depuis la France, vous pouvez multiplier ce prix par 3.

🏡 315 € d’hébergement (logements type Airbnb et hostel)

🚗 190 € de transport (bus principalement)

🍌 260 € de nourriture (restaurants, cuisine maison…)

🎈 510 € de loisirs (et de shopping)

La Colombie est une destination bon marché. Hormis le billet d’avion qui peut revenir assez cher, vous ne dépenserez pas tant que ça sur place. Nous en avons personnellement profité pour nous faire plaisir et nous payer de belles expériences, comme le trek de la Ciudad Perdida.

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux gérer vos dépenses lors d'un voyage en Colombie :

  • Réservez vos vols aller-retour à destination de Bogotá : vous payerez moins cher que des vols à destination de Medellín ou de Carthagène. Si votre itinéraire n'est pas une boucle, tentez un aller simple pour Bogotá et un retour simple depuis la dernière ville de votre itinéraire. Pour réserver mes billets d'avion, j'utilise Skyscanner, mon comparateur favori de vols qui propose les meilleurs prix avec de bons outils d'analyse.
  • Réservez vos hébergements sur Booking, le leader mondial de la réservation d’hébergement en ligne : vous y trouverez les meilleures offres aux meilleurs prix. Et n'hésitez pas à vous inscrire gratuitement au programme de fidélisation Genius qui propose des réductions et des récompenses très intéressantes.
  • Sélectionnez vos activités et excursions à l’avance : vous pourrez profiter de tarifs avantageux en réservant vos activités sur Get Your Guide, la plateforme que j'utilise pour programmer mes expériences de voyage.

La Colombie est un pays qui accueille de plus en plus de touristes ces dernières années. Il n’est pas absurde d’imaginer que les prix puissent s’envoler d’ici quelques années.

Comment se déplacer ?

Se déplacer en Colombie n’est pas toujours très simple. Il vous faudra faire preuve de patience car les distances sont longues et les informations pas évidentes à trouver. Nous n’avons pas eu de galères mais certaines situations nous ont parfois découragés. Heureusement, tout s’est bien passé dans l’ensemble et je peux à présent vous donner quelques conseils pour vos futurs déplacements en Colombie.

Louer une voiture ou utiliser les transports en commun ?

Il est tout à fait possible de louer une voiture en Colombie, mais je ne vous recommande pas cette option pour plusieurs raisons : tout d’abord, parce que le code de la route colombien est assez différent du nôtre et que les Colombiens roulent très vite (ce qui rend la conduite assez dangereuse par moment). Ensuite, parce que les compagnies locales ne sont pas toujours très fiables et que les prix sont assez élevés. Enfin, parce que le réseau de transport en commun, notamment le bus, est vraiment bien développé et bon marché.

Nous avons plusieurs fois croisé des voyageurs qui avaient loué une voiture mais pour une journée ou deux seulement. C’est une bonne option si vous envisagez de vous rendre dans des endroits reculés, difficilement accessibles sans payer un guide ou une excursion.

Le bus, moyen de transport préféré des Colombiens

Quand ils n’ont pas de voiture, les Colombiens se déplacent essentiellement en bus. C’est un moyen de transport très apprécié, que ce soit pour les petites ou grandes distances. Il existe même des bus de nuit, ce qui est très pratique quand vous ne voulez pas perdre de temps.

Pour les petites distances, les Colombiens empruntent ce qu’on appelle des colectivos. Ce sont des minis bus (ou gros vans) qui circulent entre deux destinations et qui s'arrêtent quand une personne leur fait signe sur la route pour monter ou quand une personne à l'intérieur du bus demande à descendre. Très répandus en Amérique du Sud, ces transports collectifs fonctionnent parfois comme des bus de ville avec des arrêts définis. Le prix (entre 1 et 3 € généralement) varie en fonction de la durée de votre trajet et vous payez directement le chauffeur en espèces quand vous descendez (ou son assistant s’il en a un). Pour les trajets assez fréquentés, les compagnies remplacent les colectivos par des bus normaux pouvant transporter plus de monde.

Hormis qu’il soit éloigné de nos habitudes, le problème majeur du colectivo est de trouver les informations le concernant. Où et quand passe-t-il ? Combien coûte-il ? Ne perdez pas votre temps à chercher ces informations sur internet. Le meilleur moyen d’avoir les bonnes réponses est de questionner directement les locaux. Votre hôtel, un commerçant, une agence touristique, un passant dans un lieu fréquenté (parc, place…), un chauffeur de colectivo lui-même… Les Colombiens sont très gentils et même contents de vous renseigner sur leur moyen de transport favori.

Pour les longues distances, les Colombiens empruntent des bus de nuit. Ce sont de gros bus, parfois à deux étages, aménagés exprès pour dormir : il y a des toilettes, des sièges inclinables, des rideaux et parfois même des petits extras selon la compagnie choisie (snacks, couvertures…). Les bus de nuit sont à la fois économiques et pratiques : ils sont peu chers, vous font gagner du temps ainsi qu’une nuit d’hôtel que vous ne payerez pas. Pourquoi s’en priver ? Pour emprunter un bus de nuit, il suffit de se rendre à la gare routière de la ville où vous êtes et vous trouverez tous les kiosques des différentes compagnies avec un accueil pour effectuer votre réservation. N’hésitez pas à prendre des renseignements, à comparer les différentes compagnies selon leurs prix et leurs horaires. Vous pourrez même tenter la négociation si le bus est prêt à partir et qu’il reste des sièges libres. Pour les trajets très fréquentés, pensez à réserver un ou deux jours à l’avance.

Le seul inconvénient des bus colombiens en général, ce sont leurs chauffeurs. Ils se prennent parfois pour des as de la conduite, effrayant les passagers à chaque virage. Ils mettent aussi la climatisation à fond quand il y en a une. Prévoyez de quoi vous couvrir le temps du trajet et essayez de ne pas choisir un siège juste derrière le chauffeur pour vous éviter quelques frayeurs (dixit une blogueuse qui a cru mourir).

L’avion pour les très grandes distances

On ne s’en rend peut-être pas réellement compte, mais la Colombie est un grand pays. Et il est parfois très intéressant de voyager en avion entre les grandes villes. Certaines zones ne sont même accessibles qu’en avion : c’est le cas de la ville de Leticia et ses alentours, située dans l’extrême sud du pays dans la forêt amazonienne.

Voyager en avion en Colombie n’est pas très cher et c’est un gain de temps considérable. Ce n’est en revanche pas la meilleure solution pour réduire son empreinte carbone. À vous de peser le pour et le contre d’un trajet en avion tout en restant en accord avec vos principes et vos valeurs.

Peu importe le transport que vous choisirez pour vous déplacer en Colombie, vous trouverez des solutions simples et adaptées à votre itinéraire. La location d’une voiture est un confort indéniable mais cela a un vrai coût. Et il serait dommage de passer à côté de véritables expériences de vie comme celles que peuvent vous offrir les transports en commun.

En bref...

  • Si vous recherchez un certain confort et que votre budget vous le permet, louez une voiture.
  • Si vous aimez l'aventure et que vous avez un petit budget, privilégiez les transports en commun.
  • Pensez au bus de nuit pour ne pas perdre trop de temps lors de vos déplacements.
Des peintures exposées dans la rue
Carthagène

Et dans sa valise ?

Que vous partiez en saison sèche ou en saison humide, prévoyez t-shirts, shorts, robes, débardeurs, maillots de bain… Les températures descendent rarement en dessous de 20 °C. Un petit pull et une veste ne seront pas de trop pour les soirées en altitude. Un imperméable sera très appréciable également si vous partez en saison des pluies. Côté chaussures, pensez à vos baskets de randonnée si vous souhaitez vous balader dans la jungle. Autrement, les sandales et les tongs seront vos meilleures amies.

Ne surchargez pas votre valise, vous pouvez laver votre linge sur place. Les auberges et les Airbnb ont généralement une machine à laver à disposition et les laveries ne manquent pas dans les rues. Nous avons pu faire plusieurs machines sans problème dans les grandes villes.

N’oubliez pas les indispensables :

  • Une copie pour chaque document valide (passeport, permis de conduire…). En cas de perte ou de vol, ces copies vous sauveront la vie.
  • Un adaptateur pour la prise électrique (prise de type A/B). Nous utilisons celui de la marque Skross pour nos voyages.
  • Quelques médicaments basiques et produits parapharmaceutiques (dans la limite des 100 ml par produit si vous prenez l’avion avec un bagage cabine seulement).
  • Une batterie externe portable pour vos appareils électroniques. Nous utilisons celle de la marque Anker pour nos voyages.
  • Une gourde pour éviter d’acheter des bouteilles en plastique. L’eau est potable dans la majeure partie du pays, excepté sur la côte Caraïbes et dans les endroits reculés.
  • Une crème solaire et un chapeau pour ne pas cramer. L’indice UV en Colombie est plus élevé qu'en France.
  • Un anti-moustique, surtout si vous partez pendant la saison humide.
  • Une bonne paire de chaussures de randonnée. Il peut y avoir beaucoup de boue sur les chemins en pleine jungle.

Si notre valise était à refaire, nous prendrions davantage de vêtements légers, surtout pour les fortes températures de la côte Caraïbes. Nous étions quand même ravis d’avoir nos petites doudounes pour les soirées à Bogotá : la ville est à environ 2 600 m d'altitude donc il peut vite faire frais. La météo en Colombie est à imaginer un peu comme un printemps éternel. Prenez votre temps pour choisir les bonnes affaires à emporter.

En bref...

  • Tenues légères avec un pull et un imper pour les soirées fraîches et la pluie.
  • « Kit de survie » des pays tropicaux : chapeau, tongs, crème solaire, anti-moustique…
Une cité en pierre dans la jungle
Ciudad Perdida

La sécurité en Colombie

S’il y a bien une question qu’on nous a régulièrement posée lors de notre voyage en Colombie, c’est celle-ci : est-il dangereux de voyager en Colombie ?

Cette question est légitime. La Colombie est un pays à l’histoire violente et sanglante. Il y a encore quelques années, très peu de voyageurs osaient s’aventurer dans ce pays noyé par ses problèmes liés à la drogue et à l’instabilité politique. Mais depuis qu’un accord fut trouvé en 2016 pour mettre fin à la guerre entre le gouvernement colombien et les FARC, la Colombie a connu une période de paix sans précédent. Et même si la situation sécuritaire du pays est loin d’être similaire à celle de la France ou de la Nouvelle-Zélande, il est tout à fait possible de voyager en sécurité en Colombie aujourd’hui.

Il est recommandé de suivre certaines règles et de faire preuve de bon sens à chaque instant lors d’un voyage en Colombie. Je vous conseille vivement de :

  • Suivre les préconisations du gouvernement français. Sur le site de France Diplomatie régulièrement mis à jour, vous pouvez retrouver toutes les recommandations de l’État, ainsi qu’une carte pour visualiser les zones dangereuses à éviter. France Diplomatie a tendance à être assez alarmiste malheureusement, mais dans l’ensemble, leurs recommandations sont assez justifiées.
  • Éviter de se promener seul la nuit, surtout dans les grandes villes. Si vous souhaitez sortir et que vous êtes à pied, déplacez-vous toujours à plusieurs. Si vous êtes seul, commandez un Uber via l’application ou demandez un taxi officiel (il doit avoir une plaque officielle avec un numéro et un compteur en marche, sinon descendez du véhicule). Restez vigilant et privilégiez le début de soirée plutôt que les horaires tardifs.
  • Ne pas étaler sa richesse à la vue de tous. Ça peut paraître évident mais ça ne l’est pas toujours pour certaines personnes. Retirez vos bijoux et laissez vos habits de marque à l'hôtel.
  • Éviter de garder le téléphone portable et l'appareil photo à la main. Ce conseil est surtout valable dans les grandes villes. Nous avons entendu beaucoup d’histoires de vols à l’arraché et d’agressions au coin de la rue. Les agresseurs repèrent leurs victimes de loin.
  • Ne prendre que le nécessaire et faire des photocopies de ses papiers. Ne vous baladez jamais avec tout votre argent et vos papiers originaux. Prenez quelques espèces (ce dont vous avez vraiment besoin) et faites des photocopies de votre passeport, permis de conduire, visa…
  • Faire attention à ses affaires lorsqu’on prend les transports en commun. Ne laissez aucun objet de valeur dans votre gros sac (ou valise) qui va en soute. Gardez toujours vos sacs d’appoint avec vous (entre vos pieds ou sur vos genoux), évitez de les mettre sous le siège ou dans les compartiments au-dessus. De nombreux vols ont lieu dans les transports en commun.
  • Ne pas résister si on se fait agresser. N’hésitez pas et donnez tout ce que vous avez. Vos effets personnels ne vaudront jamais la peine de mettre votre vie en danger.

Le vol et l'escroquerie sont globalement les seuls crimes courants en Colombie. Et ils sont faciles à éviter si vous faites preuve de bon sens. N’hésitez surtout pas à demander conseil aux locaux qui connaissent bien les rouages de certaines combines. Voici quelques escroqueries possibles en Colombie qu’on nous a rapportées :

  • Le faux chauffeur de taxi : il te menace et te conduit à un distributeur de billets pour vider ton compte en banque (d’où la consigne d’éviter de se balader avec sa carte bancaire). La solution : privilégier les Uber et taxis officiels.
  • Le faux policier : il fait semblant d’inspecter ton argent ou de trouver de la drogue sur toi et de te demander un billet. Il présentera une fausse carte de police pour être crédible. La solution : ne rien lui donner et demander à se rendre au poste de police.
  • Le faux billet : un commerçant échange ton vrai billet avec un faux pendant qu’il cherche de la monnaie. La solution : ne jamais perdre de vue ton argent avant la fin de l’échange.
  • Le faux compte Tinder : une personne rencontrée sur l’appli revient avec toi à ton hébergement et appelle ses amis pour te voler. La solution : ne jamais inviter un ou une inconnue dans ton hébergement, toujours se rencontrer à l’extérieur.
  • Le fin prédateur (le pire) : il utilise de la scopolamine pour te droguer et te transformer en gentil zombie qui réalisera tous ses désirs. La solution : toujours surveiller son verre, ne pas accepter de nourriture ou de boisson de la part d’étrangers, être accompagné lors de ses sorties…

Il existe d’autres arnaques mais ces dernières sont les plus courantes. Sachez que nous n’avons jamais été victimes de vol ou d’escroquerie durant notre voyage en Colombie. Nous avons fait attention et suivi les recommandations nécessaires, tout en profitant pleinement de notre voyage.

Pourtant, à notre arrivée en Colombie, j’étais vraiment stressée à l’idée de rester plus d’un mois dans un pays où l’insécurité pouvait être présente. Et finalement, j’ai regretté très vite d’avoir autant stressé. Car je ne me suis jamais réellement sentie en insécurité en Colombie. Comme partout, il y a des quartiers à éviter. Comme partout, il y a des personnes malveillantes. Comme partout, on peut se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment.

Un conseil, n’écoutez pas ceux qui vous disent que la Colombie est un pays dangereux et que vous risquez votre vie là-bas. Ce n’est pas vrai. La Colombie est un pays fantastique et magnifique. Les Colombiens sont d’une extrême gentillesse, la culture colombienne est exceptionnelle, la nourriture est bonne et l’histoire de ce pays est une vraie leçon de vie.

Je peux vous dire qu’après notre voyage en Colombie, nous étions bouleversés. Bouleversés d’avoir reçu tant de bienveillance, d’amour et de joie en seulement quelques semaines. La Colombie a conquis notre cœur et nous reviendrons, c’est certain !

En bref...

  • Faites preuve de bon sens : n'exposez pas vos objets de valeur, ne sortez pas tard la nuit seul, ne vous baladez pas avec tout votre argent sur vous...
  • Consultez régulièrement les consignes du gouvernement français.
  • Restez sur vos gardes pour éviter les escroqueries farfelues.

Les pour et contre d’un voyage en Colombie

Voici pour vous mes « pour » et « contre » d’un voyage en Colombie. Ils vous aideront à y voir un peu plus clair sur ce pays aujourd'hui.

Les « pour »

  • Une destination peu touristique, épargnée du tourisme de masse. La Colombie n’attire que peu de voyageurs comparé au reste de l’Amérique du Sud. Il est très agréable de voyager dans un pays peu fréquenté et où les locaux sont heureux de vous accueillir. Le tourisme tend quand même à se développer de plus en plus dans les prochaines années.
  • Une population accueillante et chaleureuse. Les Colombiens sont d’une gentillesse exceptionnelle, toujours très heureux de vous aider et d’échanger avec vous sur leur pays. Ils aiment recevoir des touristes, preuve que la paix s’installe peu à peu durablement chez eux.
  • Un pays qui a le sens de la fête. Si vous aimez bouger, danser et faire la fête, la Colombie vous ira à merveille. La musique et la joie sont omniprésentes. Impossible de ne pas participer à une célébration de rue durant votre voyage, vous y serez forcément invité !

Les « contre »

  • Une instabilité politique encore présente. Bien que le gouvernement ait fait de gros progrès sur sa politique intérieure ces dernières années, les Colombiens sont un peuple contestateur. Ils n’hésitent pas à faire la grève plusieurs jours, à bloquer les axes routiers ou à manifester dans les rues pour faire entendre leur voix. Si cela arrive, votre voyage pourrait en être impacté, surtout si vous souhaitez vous déplacer.
  • Une vigilance constante à avoir. Voyager en Colombie demande plus d’attention qu’ailleurs. Cela peut être fatigant si vous n’avez pas l’habitude de voyager dans des pays où l'insécurité est parfois présente. Gardez bien en tête mes conseils énumérés plus haut et ne tombez pas non plus dans la paranoïa.
  • Des distances à parcourir parfois très longues. Le pays est grand et les trajets entre chaque grande ville peuvent vous paraître interminables. Préparez-vous à perdre quelques heures dans vos déplacements.

Ces ressentis reflètent notre expérience et nous appartiennent. Nous avons vraiment adoré notre voyage en Colombie et nous y reviendrons avec grand plaisir.

Des palmiers géants dans la montagne
Vallée de la Carbonera

Mes derniers conseils

Dernières petites infos en vrac pour une préparation optimale :

🗣️ Langues : espagnol (langue officielle). L’anglais est peu pratiqué.

🕧 Décalage horaire : - 6 h de décalage avec la France (- 7 h en heure d’été).

💸 Monnaie et frais bancaires : le peso colombien est la monnaie officielle du pays. C’est une monnaie dévaluée par rapport à l’euro puisqu’un billet de 1000 pesos équivaut à environ 0,25 euros. Dans tous les cas, des frais de change et de commission seront appliqués à tout paiement avec votre carte bancaire traditionnelle. Souscrivez à une carte bancaire internationale sans frais (Boursorama, Fortuneo…) avant votre départ. Vous vous en féliciterez ! Vous pouvez gagner jusqu'à 130 € en ouvrant votre compte Fortuneo via mon lien de parrainage avec le code 13223153.

💲 Taxes et pourboires : L’IVA (équivalent TVA) s’élève à 19 % dans tout le pays. Elle est toujours comprise dans le prix, sauf mention contraire. Quant aux pourboires, ils sont plutôt vus comme un signe de respect et de reconnaissance mais ils ne sont pas considérés comme une « obligation ». Si vous vous payez les services d’un guide, il est tout de même recommandé de lui laisser un pourboire, ces derniers étant très mal payés par les agences qui les emploient.

📱 Réseau et données mobiles : si vous êtes chez Free, cet opérateur propose un forfait à 19,99 € sans surcoût pour les communications et l'utilisation de la data Internet depuis plus de 100 destinations. En ce qui concerne la Colombie, Free offre 35 Go d'internet inclus (appels, SMS/MMS en hors forfait). Une offre très intéressante à condition d'utiliser cet opérateur au quotidien. Autrement, je vous recommande chaudement les cartes eSIM de Holafly, qui sont des cartes SIM virtuelles que vous pouvez installer grâce à un QR Code sur votre téléphone. Il existe plusieurs formules selon le pays et le nombre de jours que vous voyagez. C'est simple et très efficace. Profitez de 5 % de réduction avec mon code LOLITAONTHEROAD sur votre carte eSIM de chez Holafly !

👮‍♀️ Sécurité : comme déjà dit un peu plus haut, la Colombie n'est pas un pays dangereux pour les voyageurs. Il convient cependant de faire preuve de bon sens et de se renseigner régulièrement sur les actualités concernant le pays.

Alors ? Convaincus ? La Colombie n’attend plus que vous à présent !

Un coucher de soleil dans les plaines
Filandia

Notre voyage en Colombie en vidéo

Pour encore plus d’astuces et de conseils, découvrez notre voyage en Colombie sur YouTube.


Notre voyage en Colombie a été plus qu’enrichissant. Son histoire, sa culture et ses habitants nous ont profondément marqués. Nous garderons un souvenir indélébile de notre passage là-bas.

N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire si besoin. Je serais ravie de vous aider dans votre planification !

À très bientôt 😊

Si vous achetez via des liens sur mon blog, je peux toucher une petite commission d’affiliation.
Ainsi, le site est soutenu à 100 % par les lecteurs et ne contient pas de publicité. Merci pour votre soutien !

Article mis à jour le 7 mars 2024

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi