Le Machu Picchu au lever du soleil

Merveilles du monde : visiter le MACHU PICCHU au PÉROU

Qui n’a jamais rêvé de voyager au Pérou pour découvrir le légendaire Machu Picchu ? Ce joyau architectural de la civilisation inca, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, dont la fascinante histoire continue d’émerveiller le monde entier.

Le Machu Picchu n’est pas qu’un site archéologique : c’est l’une des merveilles de notre planète, nichée au cœur des Andes, qui recèle encore bien des secrets. Nombreux sont les voyageurs désirant se rendre au Machu Picchu lors d’un périple en Amérique du Sud. Nous n’avons pas dérogé à la règle et nous nous sommes rendus jusqu’à la cité inca par un trek de plusieurs jours, celui que l’on nomme le trek du Salkantay. Une aventure ô combien extraordinaire, dont nous sommes revenus transformés.

Vous trouverez ici tout ce qu’il faut savoir pour bien préparer votre visite du Machu Picchu. N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire en fin d’article. Je vous répondrai avec grand plaisir.

Un peu d’histoire…

Fondé par les Incas au cours du XVème siècle, le Machu Picchu est un site d’exception devenu l'un des lieux touristiques les plus populaires du monde. Il a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1983, en reconnaissance de son importance culturelle et historique exceptionnelle, puis élu nouvelle merveille du monde en 2007.

L’histoire du Machu Picchu est à la fois intrigante et mystérieuse. Construit sous le règne de l'empereur Pachacutec, il semblait être un domaine royal et stratégique, sa localisation isolée au sommet d'une montagne, à environ 2400 m d'altitude, en faisant un endroit difficile à atteindre et ayant contribué à sa conservation.

À la chute de l’empire inca au XVIème siècle, le Machu Picchu non découvert par les conquistadors espagnols fut laissé à l’abandon. Ce n’est qu’en 1911 que le site fut retrouvé par l’archéologue américain Hiram Bingham, au cours d'une expédition financée par l'Université de Yale. Une découverte qui a captivé l'imagination du public et des chercheurs du monde entier, le mystère restant entier sur la construction et l’abandon du site. Alors que certains pensent qu'il s'agissait d'un lieu de retraite pour l'élite inca, d'autres affirment que le Machu Picchu était un lieu sacré à l’utilité astronomique ou religieuse.

Le Machu Picchu continue aujourd’hui de faire débat parmi les archéologues et les chercheurs. C'est un lieu qui semble défier le temps et l’espace, une fenêtre sur un passé lointain qui continue de nous intriguer et de nous inspirer.

En Quechua, « Machu » signifie « vieux » ou « ancien » et « Picchu » signifie « sommet » ou « montagne ». « Machu Picchu » peut être traduit comme « Vieille Montagne » ou « Ancien Sommet », ce qui se rapporterait à la localisation en altitude du site.

Préparer sa visite

Découvrir le Machu Picchu demande un minimum d'organisation si vous souhaitez profiter de cette merveille du monde. Voici quelques recommandations pour vous aider dans vos recherches…

Quand se rendre au Machu Picchu ?

La saison idéale pour se rendre au Pérou et visiter le Machu Picchu est sans conteste la saison sèche (d’avril à octobre environ). La saison humide (de novembre à mars environ) n’est pas à écarter si vous n’avez pas peur de la forte pluie et que vous aimez les paysages luxuriants. En vous rendant au Pérou durant cette période, vous êtes quasi certain d’éviter la foule pour votre visite, car entre juillet et août, le Machu Picchu est à son pic de fréquentation. Ces deux mois sont à éviter si vous souhaitez visiter le site en toute tranquillité.

Il est très souvent recommandé de visiter le Machu Picchu le matin à l’ouverture (6 h) car c’est l’occasion d’observer un magnifique lever de soleil sur la cité. C’est également le meilleur moment pour prendre des photos sans personne. Mais visiter le Machu Picchu en journée ou en fin d’après-midi n’est pas une mauvaise option pour autant. Vous avez de belles lumières à partir de 10 h et la foule a tendance à diminuer au fil des heures. Vous aurez l'occasion d'admirer le coucher de soleil sur les montagnes si vous vous y rendez après 15 h.

Quel que soit votre choix de visite, la découverte du Machu Picchu est un moment spectaculaire dont vous vous souviendrez toute votre vie.

Un arbre qui pousse au milieu de la cité
Le « Lone Tree » du Machu Picchu

Comment se rendre au Machu Picchu ?

Il existe plusieurs moyens de se rendre au Machu Picchu selon votre temps et votre budget. Le première étape sera de vous rendre à Cuzco, qui est la ville la plus proche du site. Une fois à Cuzco, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

Pour les petits budgets : en bus et à pied

Vous pouvez prendre un bus de Cuzco pour vous rendre jusqu’à Hidroelectrica puis marcher ensuite le long des rails (environ 2 h 30) jusqu’à Aguas Calientes, qui est le village au pied du Machu Picchu. De Aguas Calientes, vous aurez la possibilité de prendre une navette payante ou de gravir les 1 800 marches qui mènent jusqu’à la cité inca. Cette solution est peu onéreuse mais elle prend une bonne demi-journée de trajet. Il est nécessaire de réserver une nuit d’hôtel sur Aguas Calientes car il n’est pas possible de faire l’aller-retour dans la journée. Les voyageurs qui choisissent cette option se rendent à Aguas Calientes la veille puis repartent dans l’après-midi après avoir visité le Machu Picchu. Vous pouvez réserver votre bus au départ de Cuzco jusqu’à Hidroelectrica auprès des nombreuses agences de voyage du centre-ville ou sur internet.

Cette option de transport n’est pas celle que je recommande car le trajet entre Cuzco et Hidroelectrica est particulièrement dangereux et plusieurs accidents impliquant des touristes ont déjà eu lieu auparavant.

Pour les budgets confortables : en train

Deux compagnies, Peru Rail et Inca Rail, se partagent les rails pour se rendre jusqu’au Machu Picchu. Emprunter le train est d’ailleurs la seule option possible si vous souhaitez visiter la cité inca en une journée sans réserver de nuit à Aguas Calientes. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Avec Peru Rail : il y a 2 trajets possibles qui sont celui de Poroy (station ferroviaire de Cuzco, excentrée de la ville) à Aguas Calientes (environ 3 h) et celui de Ollantaytambo à Aguas Calientes (environ 1 h 30). Ollantaytambo est à environ 2 h de Cuzco, il faut donc prendre un bus pour se rendre jusqu’à cette gare. L’avantage d’Ollantaytambo, c’est qu’il y a beaucoup plus de trains qui partent de cette gare que de Cuzco. Vous aurez donc un plus grand choix d’horaires.
  • Avec Inca Rail : Il n’y a qu’un trajet possible qui est celui d’Ollantaytambo à Aguas Calientes. N’oubliez pas qu’il faut prendre un bus depuis Cuzco pour se rendre jusqu’à la gare d’Ollantaytambo.

Pensez à réserver vos billets de train dès que votre date de visite est validée. Vous pouvez les réserver directement sur les sites officiels des deux compagnies. Chez Peru Rail, les prix varient selon le type de wagon que vous choisissez (Expedition, Vistadome, Vistadome Observatory…). Pareil chez Inca Rail (The Voyager, The 360°, The Premium and Lounge…), qui propose aussi des billets combinés avec une navette de Cuzco à Ollantaytambo. Il est recommandé de réserver son aller et son retour en même temps pour éviter les mauvaises surprises. Pensez également à arriver à la gare avec 30 minutes d’avance, ainsi qu’avec votre passeport et vos billets imprimés.

Enfin, une fois à Aguas Calientes, vous aurez là aussi la possibilité de choisir entre les 1 800 marches à gravir ou la navette payante pour accéder au Machu Picchu.

L’option train pour visiter le Machu Picchu est l’option que je recommande si vous n’avez pas beaucoup de temps sur place et que vous souhaitez expérimenter un moyen de transport assez rare en Amérique du Sud. De plus, les panoramas visibles durant le trajet sont tout simplement magnifiques.

Pour les aventuriers : en trek de plusieurs jours

Il existe plusieurs longues randonnées qui permettent d’accéder à Aguas Calientes ou au Machu Picchu directement. Ces aventures de plusieurs jours sont un véritable défi avec comme récompense à la fin, la découverte de la fameuse cité inca. C’est l’option que nous avons choisie.

Voici un échantillon des treks les plus connus pour se rendre jusqu’au Machu Picchu :

  • Le Chemin de l’Inca (Inca Trail) : la seule randonnée qui permet d’accéder directement au Machu Picchu. C’est un trek très touristique, qui se réserve plusieurs mois à l’avance. Il permet de découvrir de magnifiques paysages et plusieurs sites archéologiques incas, tout en empruntant le fameux réseau de chemins qu’empruntaient les Incas il y a plus de 500 ans. Il existe en version courte (2 jours, 1 nuit) et en version longue (4 jours, 3 nuits), toujours en compagnie d’un guide. Attention, le Chemin de l’Inca est fermé durant tout le mois de février.
  • Le trek du Salkantay : la randonnée la plus connue après le Chemin de l’Inca. Désigné comme l’un des plus beaux treks du monde, c’est celui que nous avons choisi pour nous rendre jusqu’à Aguas Calientes. Il traverse d’incroyables paysages, entre forêts humides et hautes montagnes. Le trek dure 5 jours et 4 nuits. Il est possible de le faire sans guide mais je ne le recommande pas forcément car c’est une randonnée difficile et c’est beaucoup plus agréable de marcher en équipe.
  • Le trek de la jungle (Inca Jungle Trail) : une randonnée moins connue que les deux précédentes mais qui combine marche et plusieurs activités (VTT en descente, rafting et traversée en tyrolienne). Il traverse d’incroyables paysages avant de se terminer à Aguas Calientes. Le trek dure 4 jours et 3 nuits, toujours en compagnie d’un guide.

Nombreuses sont les agences à Cuzco proposant des treks guidés. Prenez le temps de comparer les offres avant de réserver. Nous avons choisi l’agence francophone PÉROU Cuzco-Trek, que nous recommandons à 200 % pour le trek du Salkantay. Choisir de faire une randonnée guidée plutôt qu’en solo vous coûtera forcément plus cher, mais vous n’aurez qu’à profiter de l’expérience sans vous soucier du côté logistique (hébergement, nourriture, billet d’entrée au Machu Picchu…). C’était une expérience incroyable et nous le referons sans hésiter !

Et d’ailleurs… Une fois arrivés à Aguas Calientes et après 4 jours de marche intensive en haute altitude, nous avons évidemment choisi de nous rendre au Machu Picchu à pied par les 1 800 marches (sinon ce n’est pas drôle).

Pour revenir à Cuzco, vous avez le choix : le bus, le train ou les deux ! Nous concernant, nous avons choisi de rentrer en train jusqu’à Ollantaytambo pour profiter des paysages et de prendre le bus jusqu’à Cuzco ensuite.

Ruines de la cité inca
Descente dans la cité...

Où dormir et où manger au Machu Picchu ?

Si vous souhaitez vous rendre sur le site dès l’ouverture et/ou emprunter le bus uniquement, vous devez impérativement réserver une nuit à Aguas Calientes. Autrement, vous pouvez rester sur Cuzco et vous rendre au Machu Picchu durant la journée en prenant le train.

Comme nous avons choisi de faire le trek du Salkantay, nous n’avons pas eu à réserver nous-mêmes de nuit à Aguas Calientes. Tout était organisé par l’agence, que ce soit pour dormir ou se restaurer.

Avant de démarrer le trek, nous avons passé quelques nuits à Cuzco dans l’auberge de jeunesse La Bo’M, une adresse que je recommande fortement (pas chère, bien localisée et leurs crêpes sont délicieuses). À Aguas Calientes, je vous recommande l’auberge de jeunesse Supertramp dont nous avons eu de bons échos de la part d’amis voyageurs. Malheureusement, les prix des hébergements à Aguas Calientes sont assez élevés et vous trouverez difficilement une nuit moins chère qu’à Cuzco.

Côté restauration, il est interdit d’apporter de la nourriture et de pique-niquer sur le site. Quelques restaurants et cafés sont présents à l’entrée de la cité, mais c’est à Aguas Calientes que vous devrez trouver une adresse pour vous restaurer. Et vous aurez l’embarras du choix !

Ruines de la cité inca
Ruines bien conservées !

Que faire au Machu Picchu ?

Plusieurs parcours sont proposés pour visiter la cité inca. Cette dernière n’est d’ailleurs pas le seul lieu que vous pouvez découvrir ! Vous avez également, en plus de la visite classique, la possibilité de gravir la montagne Huayna Picchu, qui est la montagne que l’on voit en arrière-plan sur toutes les photos classiques du Machu Picchu ; la montagne Machu Picchu, qui est celle qui se trouve derrière vous quand vous arrivez sur le site ; la montagne Huchuy Picchu, qui est la petite montagne que l’on voit à gauche de la cité inca sur la photo classique du Machu Picchu ; et enfin, le Pont Inca, qui est un pont en bois qu’utilisaient les Incas autrefois.

Tout n’est pas faisable en une seule visite malheureusement. Voici les différents billets et combinaisons que vous pouvez choisir pour votre visite au Machu Picchu :

  • Le billet classique, avec le circuit 1 ou le circuit 2 : il s’agit du billet le plus vendu. C’est à la fois le billet le moins cher et le plus complet pour visiter la cité principale. Il y a de légères différences entre le circuit 1 et le circuit 2 mais je vous recommande de choisir le circuit 2 qui est un peu plus fourni en lieux et monuments.
  • Le billet combiné circuit 1 ou 2 et Pont Inca : la même chose que le billet classique mais avec un accès au Pont Inca en plus. L’entrée de ce dernier se trouve derrière la plateforme supérieure, quelques minutes après le début du parcours.
  • Le billet combiné circuit 3 et la montagne Machu Picchu : il s’agit d’un mix entre la visite de la cité et la randonnée jusqu’au sommet de la montagne Machu Picchu. Du haut de cette dernière, vous aurez une vue imprenable sur tout l’ensemble de la cité et ses montagnes environnantes. Vous ne verrez, en revanche, pas l’intérieur de la cité dans son ensemble, l’ascension de la montagne étant estimée à 4 h de marche aller-retour. Attention, ce billet est réservable sur deux créneaux horaires seulement : 7 h - 8 h et 9 h - 10 h.
  • Le billet combiné circuit 4 et la montagne Huayna Picchu : il s’agit d’un mix entre la visite de la cité et la randonnée jusqu’au sommet de la montagne Huayna Picchu. Considérée comme l’une des promenades les plus courtes et étonnantes au monde, la montée du Huayna Picchu n’en est pas moins exigeante : le chemin comporte des passages étroits et escarpés, avec des escaliers à flanc de falaise. Mieux vaut ne pas souffrir du vertige. Vous verrez les principaux lieux et monuments de la cité, avec la montée du Huayna Picchu en coupure sur votre visite. Attention, ce billet est très populaire et réservable sur 4 créneaux horaires seulement : 7 h - 8 h (avec entrée sur le site à 6 h), 8 h - 9 h (avec entrée sur le site à 7 h), 9 h - 10 h (avec entrée sur le site à 8 h) et 10 h - 11 h (avec entrée sur le site à 9 h).
  • Le billet combiné circuit 4 et la montagne Huchuy Picchu : il s’agit d’un mix entre la visite de la cité et la randonnée jusqu’au sommet de la montagne Huchuy Picchu. La montée est assez courte mais très intense. Elle offre une magnifique vue sur la cité avec la montagne Machu Picchu en arrière-plan. Vous verrez les principaux lieux et monuments de la cité, avec la montée du Huchuy Picchu en coupure sur votre visite. Attention, ce billet est réservable sur 5 créneaux horaires seulement : 7 h - 8 h (avec entrée sur le site à 6 h), 8 h - 9 h (avec entrée sur le site à 7 h), 9 h - 10 h (avec entrée sur le site à 8 h), 10 h - 11 h (avec entrée sur le site à 9 h) et 11 h - 12 h (avec entrée sur le site à 10 h).

Pas facile de faire un choix entre tous ces billets pour sa première visite au Machu Picchu. Je vous conseille de bien étudier chaque proposition avant de réserver. Nous concernant, nous n’avons pas voulu inclure une randonnée dans notre visite puisque nous venions de faire le trek du Salkantay sur plusieurs jours. Nous avons choisi le billet classique avec le circuit 2 et nous sommes restés pas moins de 5 h sur le site !

Je vous recommande fortement de visiter la cité avec un guide, de préférence un guide francophone, pour que vous puissiez comprendre la passionnante histoire du Machu Picchu et son ancien peuple.

Nous avons demandé à l’agence qui nous a organisé le trek de contacter Lisbeth, une guide péruvienne francophone vivant à Aguas Calientes. Lisbeth a répondu favorablement à notre demande et nous avons passé un moment juste incroyable à ses côtés. Car en plus de ses explications claires, complètes et très intéressantes, Lisbeth a été très compréhensive face à nos émotions (oui, quelques larmes ont coulé une fois arrivés devant le site), nos demandes, nos questionnements… Elle est également très douée pour prendre de jolies photos et vidéos pour les réseaux sociaux.

Visiter le Machu Picchu n’est peut-être pas une mince affaire en termes d’organisation, mais soyez certain de passer l’un des plus beaux moments de votre vie en découvrant ce lieu légendaire.

Encore une fois, nous ne regrettons absolument pas d’être passés par une agence pour le trek du Salkantay et la visite du site. En plus d’avoir gagné un temps précieux, nous avons fait de très belles rencontres et vécu des moments magiques !

Mes impressions

Quelle ne fut pas notre émotion lorsque nous sommes arrivés devant la cité inca après 4 jours de trek intenses et une montée de 1 800 marches au petit matin ! Nous n’avons d’ailleurs pas pu nous empêcher de verser une larme tant nous étions à la fois heureux et soulagés.

Les montagnes imposantes face au lever de soleil, les ruines incroyablement intactes et le silence draconien qui régnait sur le site nous ont littéralement scotchés. Comme si nous étions finalement insignifiants face à ce chef-d’œuvre de la civilisation humaine. Le sentiment est difficile à décrire mais peut-être l’avez-vous déjà ressenti face à une réalité qui vous dépasse.

Sur le chemin, nous buvions chaque anecdote et explication de notre guide. Je crois même que nous n’avons jamais été aussi attentifs et sages lors d’une visite que cette fois-ci. Toutes les pièces et monuments étaient beaux à regarder et à immortaliser avec les yeux. Le ciel était d’un bleu magnifique et les rayons du soleil laissaient place à une luminosité de plus en plus parfaite au fur et à mesure de la matinée. Nous avons pu prendre de magnifiques photos !

À nos yeux, le Machu Picchu devait se mériter. Nous avons fait le choix de découvrir cette merveille du monde à travers un véritable périple, un pèlerinage en hommage au Pérou, à sa nature époustouflante mais aussi à son histoire. C’est très certainement l’une des plus belles aventures de notre vie. Chacun est bien évidemment libre de découvrir le Machu Picchu comme il l’attend, mais je vous recommande fortement cette alternative si vous en avez le temps et le budget.

Enfin, nous nous sentons très chanceux d’avoir vu le Machu Picchu de nos propres yeux, tant ce dernier résonne comme un mythe dans l’histoire des anciennes civilisations. Avec Chichén Itzá au Mexique, nous sommes ravis d’affirmer qu’il nous reste à présent 5 nouvelles merveilles du monde à découvrir. Quelle sera la prochaine à votre avis ?

Conseils pratiques

💰 Prix : le billet classique, le moins cher, démarre à 152 soles (environ 38 €) et le billet combiné le plus cher est à 200 soles (50 € environ). N’oubliez pas que le transport pour se rendre jusqu’à Aguas Calientes peut revenir cher, surtout si vous choisissez de prendre le train à l’aller et au retour.

✔️ Réservation : pensez à réserver au plus tôt, en particulier en haute saison. Les billets sont réservables sur le site officiel du Machu Picchu, géré par le ministère péruvien de la culture. Il est possible d'acheter son billet à Aguas Calientes mais c’est un processus assez compliqué : il faut se rendre très tôt (6 h) au centre culturel de la ville et faire la queue en espérant avoir son billet pour la journée suivante (le paiement se fait en espèces seulement).

⏱ Horaires et durée : le site est ouvert de 6 h à 17 h (dernière entrée à 15 h). Comptez bien 3 à 4 h de visite. Attention, la visite du Machu Picchu ne se fait qu’en sens unique, il n’est pas possible de revenir en arrière sur le chemin parcouru (d’où l'intérêt de prendre son temps).

🚗 Accès : à vous de choisir ce qui vous correspond le mieux en fonction de votre temps et de votre budget (bus, train, trek…). Le Machu Picchu n’est pas accessible en voiture.

🏠 Hébergement : la veille de notre visite, nous étions à Aguas Calientes dans un hôtel réservé par notre agence du trek du Salkantay. Je recommande l’auberge de jeunesse Supertramp dont on a entendu que du bien. À Cuzco, je recommande l’auberge de jeunesse La Bo’M que nous avons adorée.

🌮 Restauration : l’apport de nourriture n’est pas autorisé sur le site. Il y a cependant quelques restaurants et cafés à l’entrée si vous souhaitez vous restaurer.

❗ Insolite : une vingtaine de lamas se promènent librement dans la cité. Ils ont été choisis et ne sont donc pas des lamas sauvages arrivés par hasard comme on pourrait le penser. Ils sont surveillés et soignés par les responsables du site et sont considérés comme des êtres sacrés que les touristes ne doivent pas perturber.

Moi qui montre le Machu Picchu derrière
À quand la prochaine merveille du monde ?

Vous l’aurez compris, le Machu Picchu est une merveille à voir au moins une fois dans sa vie. La civilisation inca regorge de secrets à découvrir et à élucider. Nous nous sentons si chanceux d’avoir pu accéder à ce site hors du commun, qui plus est, à la suite d’un magnifique trek.


J’espère que cet article vous aura donné envie d’explorer ce beau pays qu’est le Pérou, terre d’histoire et d’héritages hors du commun.

À très bientôt 😊

Si vous achetez via des liens sur mon blog, je peux toucher une petite commission d’affiliation.
Ainsi, le site est soutenu à 100 % par les lecteurs et ne contient pas de publicité. Merci pour votre soutien !

Article mis à jour le 27 mai 2024

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi