Image de la Grande Roue de Montréal au Canada

Que faire à MONTRÉAL ? Mes 10 INCONTOURNABLES

Tour du monde, jour 1. Nous sommes le 1er septembre 2022 et nous atterrissons à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau à Montréal, pour débuter l’aventure de notre vie. Cela fait déjà 3 ans que nous essayons de nous rendre au Canada, destination dont nous rêvons depuis longtemps. Et enfin, nous sommes sur le point de fouler les terres de ce territoire à la nature exceptionnelle et à l’histoire grandiose (et je n’exagère même pas).

Alors quoi de mieux que de démarrer cette première étape par la mythique métropole québécoise Montréal ? Surnommée la ville aux cent clochers ou parfois l’Amsterdam de l’Amérique du Nord, elle est ce genre de ville que l’on rêve tous un jour d’explorer. Lieux historiques, merveilles d’architecture, évènements culturels, musées fascinants… Une vie entière ne serait pas assez pour en percer tous les secrets. Par où donc devrions-nous commencer ?

Vous trouverez ici une liste des mes incontournables de la ville de Montréal, où nous sommes restés le temps d’une semaine, ainsi que mes bonnes adresses pour bien dormir et bien manger. N’hésitez pas à me poser toutes vos questions dans la rubrique commentaires en fin d’article. C’est avec grand plaisir que je vous répondrai !

Mes incontournables

Voici 10 lieux et activités que j’ai beaucoup appréciés à Montréal et dont je me souviendrai.

Le parc du Mont-Royal (Mount Royal Park)

Inauguré en 1876 et aménagé par Frederick Law Olmsted, célèbre paysagiste du Central Park à New York, le parc du Mont-Royal est un espace vert protégeant le Mont Royal, la colline surplombant Montréal. C’est un incontournable à ne pas manquer lors de votre visite, ce dernier abritant un splendide belvédère, le belvédère Kondiaronk, offrant la meilleure vue sur toute la ville. Avec ses 200 hectares, le parc abrite également un lac (le lac aux Castors), de nombreux chemins de randonnée, quelques curiosités comme la croix du Mont-Royal qui s’illumine de nuit…

Nous sommes restés un après-midi à flâner et à nous balader dans le parc, tout en profitant du beau temps. Le belvédère Kondiaronk a été l’un de nos coups de cœur, malgré le monde et la chaleur. Nous avons réussi à prendre de chouettes clichés de la ville, et même si vous n’êtes pas bien friands des buildings, c’est très beau à voir. Pour la petite histoire, une loi interdit la construction d'immeubles de plus de 200 mètres à Montréal, le belvédère Kondiaronk devant rester le plus haut sommet de la ville, à 233 mètres.

Parc du Mont-Royal

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (11, 107, 144, 165, 711…) ou en métro (ligne bleu et ligne verte). Nous avons pris le bus 165, dont un des arrêts était en face de notre hébergement, jusqu'à l'arrêt Hill Park puis nous avons remonté à pied la Hill Park Circle jusqu’au lac aux Castors.
  • Que faire, que voir : admirer la vue sur Montréal depuis le belvédère Kondiaronk, pique-niquer au lac aux Castors, se perdre dans le parc en empruntant un des nombreux sentiers à pied ou à vélo, admirer la croix du Mont-Royal…

Le quartier du Vieux-Montréal et du Vieux-Port (Old Montreal and Old Port)

Si vous souhaitez privilégier un quartier à visiter lors de votre venue à Montréal, choisissez celui du Vieux-Montréal et de son port. Riche de son histoire datant du XVIIe siècle, ce quartier aux ruelles pavées est un mélange parfait entre attractions, découvertes, et animations. Du côté de la ville, nous retrouvons la sublime basilique Notre-Dame, le musée Pointe-à-Callière, le château Ramezay...

Du côté du port, nous retrouvons le Centre des sciences de Montréal, la Grande Roue, la Tour de l’Horloge, ainsi que le parc d’aventures Voiles en Voiles, inspiré par l'univers des pirates et des corsaires. Avec ses attractions variées et son atmosphère conviviale, Voiles en Voiles est un incontournable pour les familles et les amateurs de sensations fortes en visite à Montréal. Le parcours aérien propose une série d'itinéraires d’accrobranche, ponts suspendus, tyroliennes, défis, à plusieurs mètres du sol, offrant une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent et la silhouette urbaine de la ville. Plusieurs murs d'escalade de différentes hauteurs et difficultés sont aussi accessibles pour tester sa force et son agilité. Pour ceux qui préfèrent rester plus près du sol, le parc dispose de jeux gonflables gigantesques, jeux d’eau rafraîchissants, répliques grandeur nature de navires pirates offrant une expérience immersive… Sans oublier les événements thématiques spéciaux et les projections de films en plein air tout au long de l’année. Voiles en Voiles figure parmi les attractions favorites du Vieux-Port de Montréal que je vous recommande chaudement !

Toujours dans le Vieux-Montréal, la place Jacques-Cartier est un bel endroit pour s’imprégner de l’atmosphère authentique et animée du quartier, et la rue Saint-Paul regorge d’adresses certes touristiques, mais sympathiques en soirée si vous êtes d’humeur festive.

Quartier du Vieux-Port et du Vieux-Montréal

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (55, 61, 75, 129, 715…) ou en métro (ligne verte, ligne orange et ligne jaune). Nous avons pris le bus 165, dont un des arrêts était en face de notre hébergement, le métro (ligne verte de Guy-Concordia à Saint-Laurent) puis nous avons tout parcouru à pied ensuite.
  • Que faire, que voir : côté ville, visiter la basilique Notre-Dame, le musée Pointe-à-Callière, le château Ramezay, la rue Saint-Paul, la place Jacques-Cartier… Côté port, visiter le Centre des sciences de Montréal, la Grande Roue, la Tour de l’Horloge, s'amuser à Voiles en Voiles...

Le quartier du Plateau Mont-Royal

Surnommé « le Petit-Paris » ou la « Petite-France » suite à l’arrivée de nombreux français expatriés dans les années 2000, le Plateau Mont-Royal est un quartier à la fois dynamique, coloré et décontracté. C’est un lieu très prisé des étudiants, des jeunes travailleurs et…des touristes ! On peut y retrouver de nombreux parcs, galeries d’art, théâtres, cafés branchés et chouettes œuvres de rue de style street art. Pas moins de 300 évènements y sont organisés chaque année, c’est pour dire. Il est clairement l’un des quartiers favoris de la ville et on comprend pourquoi !

Il nous aura fallu pas moins d’une journée entière pour découvrir l’ensemble du Plateau, tant il y a de choses à faire. Nous avons adoré le parc La Fontaine et ses sublimes maisons aux toits colorés tout autour ; l’avenue du Mont-Royal, le boulevard Saint-Laurent et la rue Saint-Denis nous ont charmés de par leur dynamisme et leurs œuvres street art cachées un peu partout ; Le Mile-End, petite branche tendance du quartier, nous a bien plu pour son côté avant-gardiste. En bref, il y a pour tous les styles et tous les goûts !

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (il y en a beaucoup trop) ou en métro (ligne orange et ligne bleue). Nous avons pris le bus 11, dont un des arrêts était à quelques pas de notre hébergement, pour nous rendre jusqu’au centre du quartier et nous avons tout parcouru à pied ensuite.
  • Que faire, que voir : flâner dans l’un des 3 parcs emblématiques du quartier (parc Jeanne-Mance, parc La Fontaine, parc Laurier), flâner (encore) le long de l’avenue du Mont-Royal, de la rue Saint-Denis et du boulevard Saint-Laurent, chasser le street art (il y en a partout), explorer le Mile End…

Le jardin botanique (Montreal Botanical Garden)

Véritable oasis urbaine, le jardin botanique de Montréal est l’un des plus importants au monde. Fondé en 1931, il se compose d’une dizaine de serres d’exposition ainsi que de plusieurs jardins thématiques. De nombreux évènements et animations y sont organisés toute l’année au rythme des saisons. Et depuis 2009, cet historique musée vivant fait partie du plus important complexe muséal en sciences naturelles du Canada, Espace pour la vie.

Nous adorons les jardins botaniques et ne manquons pas d’en visiter dès que l’occasion se présente. Impossible donc de passer à côté de celui de Montréal, surtout lorsque les avis sont bons, voire très bons. Nous y sommes restés un après-midi entier et cela n’a pas suffit. Il y a tant à voir et à admirer ! Les différents jardins sont bien entretenus, avec beaucoup de variétés, sans oublier les serres, immersives et fascinantes. Nous avons pris un billet pour la soirée nocturne Jardin de lumière (22 $) qui a lieu tous les ans, chaque soir entre septembre et octobre, dans une partie du complexe. Ce billet donne accès à tout le jardin botanique le jour même. Une bonne affaire quand on sait que le billet seul à la journée pour visiter le jardin coûte lui aussi… 22 $ ! Et nous avons encore plus adoré la soirée, un parcours nocturne vraiment génial, avec de très belles animations dans les jardins japonais, des Premières-Nations et chinois. Ce jardin fut l’une de nos plus belles découvertes montréalaises !

Jardin botanique de Montréal et soirée nocturne Jardin de lumière

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (139, 185, 427, 439…) ou en métro (ligne verte). Nous avons pris le métro dépuis le Downtown (ligne verte de Guy-Concordia à Pie-IX) puis nous avons marché jusqu’à l’entrée du jardin.
  • Que faire, que voir : si vous venez en septembre/octobre, privilégier le billet pour la soirée Jardin de lumière à 22 $ qui vous donne un accès au jardin entier le même jour. Billets réservables sur ce site.

Le Downtown

Le centre-ville de Montréal, ou « Downtown » en Amérique du Nord, est un quartier à la fois vivant, moderne et cosmopolite. Il est réputé pour ses activités très variées à découvrir toute l’année : l’incontournable Quartier des Spectacles, où se déroulent l’ensemble des grands évènements de la ville ; le mythique RÉSO, vaste réseau souterrain piétonnier ; la rue Sainte-Catherine, plus longue artère commerciale du pays ; les grands musées montréalais comme le musée McCord Stewart, le musée des beaux-arts, ou encore le MAC, musée d'art contemporain.

Nous sommes régulièrement passés par le centre-ville, notamment pour assister à divers événements gratuits. Du côté du Quartier des Spectacles, nous avons ainsi pu découvrir le DISTRIX Festival, une rencontre de genre entre les arts et les sports urbains (breaking, rap, basket…), mais aussi le Festival JOAT, qui célèbre la street dance avec des battles de haut niveau. Nous nous sommes également baladés plusieurs fois dans le RÉSO, qui s’est révélé être un gigantesque labyrinthe très bien pensé pour ne pas avoir à sortir dehors les jours d’hiver. En revanche, nous n’avons pas pris le temps de visiter quelques musées, l’envie n’y étant pas sur le moment.

Quartier du Downtown et le RÉSO

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (15, 24, 30, 35, 55…) ou en métro (ligne orange et ligne verte). Nous avons pris le bus 165 dont un des arrêts était en face de notre hébergement, le métro (ligne verte de Guy-Concordia jusqu’à McGill) puis nous avons marché jusqu’au Quartier des Spectacles.
  • Que faire, que voir : se balader, assister à divers évènements, faire les boutiques, visiter un ou plusieurs musées…

Le marché Jean-Talon (Jean-Talon Market)

Si découvrir les plats typiques et saveurs d’un pays fait partie des choses que vous aimez faire, ne manquez pas le très réputé marché Jean-Talon qui est l’un des plus gros marchés d’Amérique du Nord. Du côté de la Petite Italie, ce marché fut inauguré en 1933 sous le nom de « Marché du Nord ». Aujourd’hui renommé, il se distingue notamment par son grand rassemblement de restaurateurs, producteurs de fruits et légumes et boutiquiers en tout genre (boulangers, bouchers, poissonniers…).

Nous avions noté le marché Jean-Talon comme un haut lieu de dégustation locale, et nous n’avons pas été déçus. Nous nous sommes bien amusés à contempler, photographier et filmer l’ambiance très sympathique de ce lieu avant de goûter à un délicieux pogo montréalais, une sorte de saucisse fumée enrobée de pâte à frire, plantée sur un bâtonnet. Les prix sont cependant assez élevés, le marché demeurant local, mais visité par de nombreux touristes.

Marché Jean-Talon

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place mais c’est assez loin du centre-ville), en bus (10, 30, 31, 55, 93…) ou en métro (ligne orange et ligne bleue). Nous avons pris le bus 165 dont un des arrêts était en face de notre hébergement, le métro (ligne bleue de Côte-de-Neiges jusqu’à Jean-Talon) puis nous avons marché jusqu’à l’entrée du marché.
  • Que faire, que voir : se balader, acheter des produits locaux et surtout, déguster une spécialité locale.

Le Parc olympique (Montreal Olympic Park)

Grand parc urbain à l'est de la ville, le Parc olympique est essentiellement connu pour son stade omnisports, construit à l’occasion des Jeux olympiques d’été de 1976. Aujourd’hui plus grand stade du Canada, ce dernier se distingue par sa tour inclinée, son centre sportif et ses nombreuses esplanades extérieures. Conçu par l'architecte français Roger Taillibert, il accueille de nombreux événements comme des concerts, salons et épreuves sportives d'envergure. Tout proche du stade, on retrouve également le Biodôme et le Planétarium Rio Tinto Alcan d’Espace pour la vie, ainsi que le stade Saputo, qui accueille l’équipe de football de Montréal.

Nous nous sommes baladés du côté du Parc olympique pour y admirer son impressionnant stade. Nous avons même pu y entrer gratuitement et découvrir une partie de son centre sportif avec sa piscine principale. C’était bien la première fois que nous pouvions visiter une piscine olympique, à l’architecture moderne et bien entretenue. La tour inclinée était malheureusement fermée pour rénovation, ce qui ne nous a pas empêché de prendre un peu de hauteur sur le sentier Morgan pour faire de beaux clichés. Nous n’avons pas voulu visiter la Biosphère et le Planétarium qui ne nous tentaient pas plus que ça.

Parc olympique

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (139, 185, 427, 439…) ou en métro (ligne verte). Nous avons pris le bus 165, dont un des arrêts était en face de notre hébergement, le métro (ligne verte de Guy-Concordia à Pie-IX) puis nous avons marché jusqu’à l’entrée du stade.
  • Que faire, que voir : se balader autour du stade, monter au sommet de la tour inclinée (à son ouverture), visiter le centre sportif, visiter le Biodôme et le Planétarium…

Le Canal-de-Lachine (Lachine Canal)

Le Canal-de-Lachine est un canal traversant le sud-ouest de Montréal jusqu’au lac Saint-Louis. Déclaré lieu historique national du Canada en 1996, ce vestige industriel du pays témoigne d’une histoire vieille de plus de 300 ans. Il constituait autrefois la principale porte d’entrée vers l’intérieur du continent, jouant un rôle important dans le développement de Montréal et du Canada. Fermé à la navigation commerciale depuis 1970, il est aujourd’hui une véritable attraction touristique, que l’on peut découvrir à pied, à vélo ou en bateau.

C’est par un beau jour de ciel bleu et de soleil radieux que nous nous sommes demandés si ce n’était pas le bon moment pour découvrir le Canal-de-Lachine. Nous avons longé ce dernier à pied du Vieux-Port jusqu’au marché Atwater, tout en prenant le temps d’en apprendre davantage sur la ville de Montréal : de multiples panneaux sur le chemin retracent l’histoire du canal et de sa grande importance pour le pays. Nous avons adoré prendre quelques pauses à l’ombre également, au bord de l’eau, dans un calme absolu et presque hors du temps. Un moment de détente que je recommande si la météo le permet.

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (35, 61, 168, 715…) ou en métro (ligne orange). Nous avons pris le bus 165, dont un des arrêts était en face de notre hébergement, le métro (ligne verte de Guy-Concordia à McGill) puis nous avons marché jusqu’au musée Pointe-à-Callière.
  • Que faire, que voir : découvrir et longer le canal (à pied ou à vélo), se détendre au bord de l’eau, s'arrêter et prendre une pause au marché Atwater...

Le parc Jean-Drapeau (Jean Drapeau Park)

Le parc Jean-Drapeau est un parc de la ville situé en plein cœur du fleuve Saint-Laurent, composé de deux îles, l’île Sainte-Hélène et l'île Notre-Dame. C’est sur cette dernière que se trouve le circuit automobile Gilles-Villeneuve, qui accueille le Grand Prix du Canada de Formule 1 chaque année. Avec plus de 25 km de routes et de sentiers, le parc Jean-Drapeau est un véritable havre de paix que les montréalais apprécient à chaque saison pour toutes ses activités variées (festivals, parc d’attractions, musées, casino…).

Nous nous sommes rendus au parc Jean-Drapeau un peu par hasard, simplement pour prendre le temps de nous balader hors de la ville. Nous avons été agréablement surpris par toutes les activités que nous avons pu y trouver. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets, même par mauvais temps. Nous avons pris le temps de parcourir le circuit Gilles-Villeneuve, d’admirer la vue sur Montréal depuis la sculpture des Trois disques et de nous balader tout autour de la Biosphère. Nous avons hésité à nous rendre au parc d'attractions La Ronde mais la météo ne faisait que de se dégrader au fur et à mesure de la journée et nous avons préféré rentrer nous mettre à l’abri.

Parc Jean-Drapeau

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : en métro (ligne jaune, arrêt Jean-Drapeau) ou en bateau durant l’été (depuis le Vieux-Port, 5,50 $ l’aller simple). Nous avons pris le bus 165, dont un des arrêts était en face de notre hébergement, puis le métro (ligne verte à Guy-Concordia puis ligne jaune à Berri-UQAM jusqu’à l’arrêt Jean-Drapeau).
  • Que faire, que voir : se balader sur les deux îles, parcourir le circuit Gilles-Villeneuve à pied ou à vélo, visiter la Biosphère, s’amuser à La Ronde, assister à un festival…

L’Oratoire Saint-Joseph (Saint Joseph's Oratory) et Westmount

Emblème reconnu de Montréal et espace sacré parmi les plus visités au monde, l’oratoire Saint-Joseph s’apparente à un gigantesque dôme sur le versant nord-ouest du mont Royal. Il s’agit du plus grand sanctuaire dédié à Saint-Joseph, où plus de deux millions de pèlerins et de visiteurs se donnent rendez-vous chaque année. En plus du dôme, on y trouve deux chapelles, un musée, une crypte et de sublimes jardins ornés de 17 sculptures.

À notre arrivée à Montréal, nous nous sommes aperçus que l’oratoire Saint-Joseph n’était qu’à quelques minutes à pied de notre hébergement. Malheureusement pour nous, les jardins et la crypte étaient fermés pour rénovation. Cela ne nous a pas empêché de visiter le dôme et les deux chapelles, que nous avons trouvés très jolis. L’entrée du site est gratuite et la vue sur Montréal depuis le balcon du dôme est très sympathique. Nous n’avons pas fait le musée (qui lui est payant). Nous avons préféré nous balader à Westmount, petite ville enclavée de Montréal juste à côté de l'oratoire, abritant autrefois la plus riche communauté du Canada. Les maisons y sont vraiment très belles et impressionnantes !

Oratoire Saint-Jospeh et Westmount

Mes conseils

  • Comment s’y rendre : à pied (selon votre hébergement sur place), en bus (11, 465, 711…) ou en métro (ligne bleue). Nous avons seulement marcher 10 minutes depuis notre hébergement pour nous rendre jusqu’à l’oratoire.
  • Que faire, que voir : visiter le complexe, admirer la vue sur Montréal, se balader dans Westmount…

Où dormir et où manger ?

Nous avons logé 7 jours et 7 nuits dans un petit appartement trouvé sur Airbnb, avenue Ridgewood, en plein cœur du quartier Côte-des-Neiges. Nous étions un peu loin du centre, mais il y avait de nombreux bus à proximité et le métro pour nous déplacer dans toute la ville. Nous avons bien aimé notre séjour, loin du bruit et de l’agitation. L’appartement était bien équipé, avec une laverie au RDC de l’immeuble.

Nous avons payé 605 € pour 7 nuits pour 2 personnes.

Chez Kim

Pour les bonnes adresses, voici une liste de restaurants que nous avons testés en ville :

Brit & Chips : restaurant fast-food dans le Vieux-Montréal, qui propose des plats de pub. Bon service et bonne portion.

Sammi & Soupe Dumpling : restaurant chinois dans le centre-ville, spécialisé dans les dumplings (sorte de raviolis asiatiques). Rapide et bon marché.

Bouffe-moi ! : stand tenu par deux sœurs restauratrices du marché Jean-Talon qui proposent des spécialités montréalaises. Nous avons goûté leur fameux pogo végane, excellent mais un peu cher.

Pizzeria NO.900 : chaîne de pizzeria assez répandue dans Montréal. Très bon service mais faible portion pour le prix (cela dépend peut-être du restaurant choisi).

La Banquise : restaurant emblématique à deux pas du parc La Fontaine, spécialisé dans la poutine. Bonne portion et bon marché, parfait pour prendre à emporter et manger dans le parc.

Terrasse Nelligan : restaurant-bar rooftop dans le Vieux-Montréal. Nous y avons juste bu un verre. La vue sur les toits de Montréal était splendide.

Mamie Clafoutis : boulangerie-café à côté du square Saint-Louis, conseillée par une amie. Leur Oh Mon Dieu (sorte de pain au chocolat nappé) est une tuerie.

Escondite : restaurant mexicain dans le quartier Côte-des-Neiges. Bonne ambiance, bon service mais prix un peu trop élevés.

Café Santropol : petit restaurant-café à côté du parc Jeanne-Mance, spécialisé dans les sandwichs à étage. Bon marché et très joli cadre. Notre coup de ❤️

BeaverTails : chaîne de pâtisserie canadienne spécialisée dans la « queue de castor », une pâte frite de blé entier pouvant être garnie de chocolat, de sucre, de beurre… Il n’y a qu’une seule enseigne à Montréal, en face du Vieux-Port. Parfait pour les gourmands !

Quelques spécialités montréalaises (pogos, poutines et queues de castor)

Dans l’ensemble, nous n’avons pas été très emballés par la gastronomie canadienne, exceptées les spécialités québécoises comme la poutine ou la queue de castor. La nourriture nous a parfois paru un peu fade, comme lors de nos voyages aux États-Unis. Ce n’est évidemment pas quelque chose que nous reprochons à tous les restaurants que nous avons testés, mais disons que nous réalisons la chance que nous avons d’être nés en France et de connaître la gastronomie française. Les produits d’Amérique du Nord sont davantage transformés et nous l’avons une fois de plus, bien ressenti. Il est possible que nous ne tombons pas non plus sur de très bonnes adresses, nous ne sommes pas les plus doués pour dénicher les meilleurs endroits où manger !

Mes conseils

La carte des lieux

Toutes mes découvertes regroupées sur une seule et même carte, pour faciliter vos itinéraires de visite.

Mes impressions

Montréal incarne ce mélange assez équilibré entre la ville typique nord-américaine et la ville française européenne. Pour avoir visité un certain nombre de villes américaines, j’y ai retrouvé la même grandeur, la même organisation spatiale, mais également la même atmosphère. Le côté “France d’Europe” vient surtout du fait que la langue française est la langue la plus pratiquée et la plus entendue, mais aussi du fait qu’on y retrouve beaucoup d’expatriés et de voyageurs, issus de toutes origines. On dit que l’Europe est un véritable carrefour international, Montréal, elle, représente ce même carrefour mais de l’autre côté de l’Atlantique selon moi. Elle m’a aussi rappelé New-York, mais avec beaucoup moins d’immeubles et de circulation.

Concernant la durée de notre séjour à Montréal, nous ne regrettons pas d’y être restés une semaine, bien au contraire. Cela nous a permis de nous familiariser avec la ville, d’en apprendre un peu plus sur ses origines et son fonctionnement, et surtout, de faire l’ensemble des activités que nous avions listées. Pour couronner le tout, nous avons profité d’une météo parfaite, avec très peu de nuages et quasiment pas de pluie.

Si je devais conseiller de futurs voyageurs en quête d’aventures sur Montréal, j’insisterais sur le fait de prendre son temps, de ne pas courir pour tout faire mais de sélectionner quelques incontournables seulement, et de se laisser transporter par l’ambiance de chaque quartier en s’y perdant. Une semaine, deux, et même un mois ne seront de toute façon jamais assez pour découvrir cette très riche métropole québécoise.

Soleil sur le port

Conseils pratiques

🚌 Transports : le réseau de Montréal (géré par la STM) est vraiment complet avec une tonne de possibilités (bus et métro principalement). Un ticket de transport coûte 3,50 $ (payable directement auprès des chauffeurs de bus ou aux bornes dans le métro), et un pass illimité 24h coûte 11 $. Il est également possible d’acheter un pass 3 jours pour 21,25 $. Les Uber/taxis sont très présents mais plutôt chers. Pour un transfert depuis/vers l'aéroport, vous pouvez vous renseigner sur ce site. Nous avons choisi le bus 747 pour nous rendre jusqu’au centre-ville à notre arrivée.

🗣️ Langues : français et anglais, mais le français est prédominant.

🕕 Décalage horaire : - 5h de décalage avec la France.

💸 Monnaie et frais bancaires : le dollar canadien (CAD) est maître des lieux. Des frais de change et de commission seront appliqués à tout paiement avec votre carte bancaire traditionnelle. Souscrivez à une carte bancaire internationale sans frais (Boursorama, Fortuneo…) avant votre départ. Vous vous en féliciterez ! Vous pouvez gagner jusqu'à 130 € en ouvrant votre compte Boursorama via mon lien de parrainage. Côté budget, une journée à Montréal nous a coûté environ 90 $ par personne (tout compris), soit environ 70 €.

🔣 Taxes : il existe deux taxes au Québec, la TPS (5 %) et la TVQ (10 %). N'oubliez pas, au Canada comme aux États-Unis, presque tous les prix sont affichés SANS les taxes.

🪙 Pourboires : ils sont non obligatoires mais d'une importance singulière. La convention minimum pour un pourboire est de 15 %, mais selon le service et votre statut, le pourboire recommandé peut aller jusqu'à 18 % ou 20 % de l'addition.

📱 Réseau et données mobiles : si comme moi vous êtes chez Free, sachez que cet opérateur possède un forfait à 20 € par mois avec forfait compris au Canada (et beaucoup d’autres pays d’ailleurs) ! Aucune manipulation n’est à faire, c’est automatique. Ce forfait vous permet de passer des appels, d’envoyer des SMS/MMS et d’utiliser une enveloppe d’internet mobile (25 Go) sans frais supplémentaires. Imbattable selon moi. Sinon, prenez une SIM locale pour profiter d’internet et surtout du GPS.

👮🏻‍♀️ Sécurité : Montréal est une ville sûre, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité, et ce, à n’importe quelle heure de la journée (et de la nuit).

📕 Guide touristique : j’ai adoré celui du Routard. J’y ai trouvé de très bonnes informations sur les points d'intérêt de chaque grand quartier de la ville.

Montréal en vidéo

Pour encore plus de conseils et d’astuces, découvrez notre aventure d’une semaine à Montréal sur YouTube.


Nous avons adoré notre voyage au Canada. Et nous sommes très contents d'avoir découvert la ville de Montréal. N’hésitez pas à me poser vos questions si besoin. Je serais ravie de vous aider dans votre planification.

À très bientôt 😊

Si vous achetez via des liens sur mon blog, je peux toucher une petite commission d’affiliation.
Ainsi, le site est soutenu à 100 % par les lecteurs et ne contient pas de publicité. Merci pour votre soutien !

Article mis à jour le 20 juin 2024

Laissez un commentaire

Vous aimerez aussi